N’ayant pas pu voir les nouveautés Eberhard sauf sur le site de la marque, j’ai été contente de les découvrir lors d’un moment convivial, autour d’un café matinal à Paris. Il n’y a pas à dire, les photos ont beau être pro, rien ne vaut la réalité, on peut toucher, essayer et se rendre vraiment compte de ce qu’est la pièce.

 

eberhard Scafograf TAZIO NUVOLARI Nuvolari Legend

Pas d’innovation technique pour Eberhard, cette année. Mais des petites sœurs pour les collections SCAFOGRAF et TAZIO NUVOLARI. Des pièces à l’aspect très sportif. Et pour cause, il s’agit de collections de montre de plongé et de chronographe sportif.

 

eberhard Scafograf
eberhard Scafograf 100

Dans la famille Scafograf, j’ai pu admirer la GMT « The Black Sheep » et la Scafograf 100. La première, descendante du Scafograf 300 (2016) et du Scafograf GMT (2017), en quelque sorte la combinaison des deux : une montre de plonger, affichant 3 fuseaux horaires. Très masculine, avec son diamètre de 43 mm et sa couleur entièrement noire. La seconde, quant à elle, bien que gardant l’aspect sportif du Scafograf, intègre des codes féminins : sa taille de 38 mm, sa couleur (blanche ou en chocolat), le cadran en nacre et la lunette 3D en céramique. C’est toujours agréable de voir que l’on pense à nous, les femmes, et pas seulement pour des pièces bijoux, en quartz. En effet, elles sont toutes deux équipées de mouvements automatiques, basées sur des mouvements ETA.

 

Eberhard Nuvolari Legend

Enfin, et c’est mon petit coup de cœur, la Nuvolari Legend, pourtant, je ne suis pas fan d’automobile et encore mois de courses.

Dans la ligné de la collection TAZIO NUVOLARI et en toute logique, la montre rend hommage au coureur automobile, mais aussi, en passant, aux circuit de courses avec le motif « damier » inspiré au drapeau de départ, ainsi qu’à l’Alfa Romeo avec laquelle le pilote a remporté un certains nombre de victoires (tout ceci est visible depuis le fond transparent de la montre). Ce n’ai, cependant, pas ce qui marque le plus (bien que c’est toujours un plaisir de voir un mouvement), c’est plutôt, l’aspect très « dans l’air du temps » de la montre. En effet, le bracelet cuir et le cadran noir, avec la disposition des compteurs (compteur des minutes à 12h, compteur des heures chromatographiques à 6h et échelle tachymétrique centrale en spirale) lui octroient un aspect vintage, très à la mode. En plus ce chronographe automatique se présente en 39.5 mm ou 43.00, elle peut donc parfaitement s’adapter à un poignet comme le mien, ma favorite du moment faisant 40mm.

I.K.