Le musée Breguet s'empare du manuscrit le plus important de l'histoire horlogère

Le 7 mai, le musée Breguet, sous les hospices de Mr Nicolas Hayek, président et CEO de la maison Breguet SA, a acheté le document le plus important de l’horlogerie pour un nombre record de 2,3 millions CHF, qui a mis fin aux enchères Patrizzi & Co le 7 mai à Genève.

Cinq ans avant sa mort, Breguet a commencé à ecrire ses mémoires horlogerie pour la postérité. Il a dicté toute son expérience horlogère, les innovations et les secrets à son assistant Louis Moinet. Il a été conçu pour être un livre pas comme les autres. Ses écrits offrent des explications en profondeur à partir desquels d’autres horlogers pourraient apprendre et de comprendre les secrets de Breguet, ils pourraient profiter de son expérience et de ses idées dans leur propre travail. La découverte récente de ce travail change complètement notre compréhension de l’histoire de l’horlogerie ainsi que ses connaissances.

Au cours de sa mise en vente officiel, ce manuscrit de Breguet a été découpé en sept lots distincts. Les appels d’offres ont été fiévreux, farouches et sont rapidement arrivés à plus de quatre fois l’estimation initiale du Lot. Ce phénomène s’est répétée avec chaqu’un des septs lots, notamment dans les lots 315 et 316, qui décrivent, respectivement, les pensées de Breguet sur le tourbillon et chronomètres de la marine qui ont atteint huit fois leur estimation initiale.

En l’absence d’un propriétaire clair du manuscrit, le manuscrit a ensuite été mis aux enchères en un seul lot avec une offre de départ égale au total des mises provisoires les plus élevées, permettant ainsi la possibilité d’acquérir l’ensemble du manuscrit pour la postérité.

Leave a Reply

*